Soutien à la parentalité

2018-09-26T21:51:55+02:00

Ai-je bien fait ? … Pas si évident d’être parent !

La parentalité nous entraîne sur un long chemin, souvent semé d’embuches. En effet, bien que la société nous renvoie souvent l’idée qu’être parent est inné, que l’instinct maternel poindra le bout de son nez en même temps que celui de notre bambin, la réalité est parfois tout autre. Devenir parent prend du temps et sollicite grandement notre capacité d’adaptation. En effet, il s’agit d’un processus dynamique qui évolue tout au long de notre vie, engageant des remaniements psychiques au cours du développement de l’enfant et du devenir « parent ».  Et si la période relativement conséquente que représente la grossesse nous permet de nous préparer à l’arrivée de l’enfant, elle ne nous apprend que peu de choses sur ce que nous allons vivre en sa présence réelle.

Etre parent n’est pas qu’une affaire d’éducation, c’est également une affaire de sensation, de ressenti, de transmission, de partage, enfin et surtout de patience et d’amour. Là où certains ont du mal à poser un cadre, des limites, ou à exercer leur autorité, d’autres ont du mal à lâcher prise, à faire de la place à l’inconnu dans la rencontre avec l’enfant. En effet, les difficultés liées à la parentalité sont multiples.

Elles peuvent prendre des formes très diverses et s’exprimer à n’importe quel moment de la vie, du désir de conception aux difficultés éducatives, incluant toutes les problématiques qui se rapporte à la grossesse, l’accouchement, l’allaitement, le maternage, les choix pédagogiques et éducatifs, la vie scolaire…

 

Vous rencontrez des difficultés à tomber enceinte.

Vous rencontrez des difficultés au cours de votre grossesse. Vous avez vécu une grossesse ou un accouchement difficile

Vous avez des difficultés à tisser un lien avec votre enfant ou à trouver votre place. Vous trouvez le retour à la maison particulièrement difficile.

Vous rencontrez des difficultés ou êtes particulièrement angoissés, préoccupés par des questions liées au maternage, à l’allaitement, à la scolarité…

Vous rencontrez des difficultés de communication avec votre enfant/votre adolescent, ou les conflits entre vous sont fréquents.

Vous avez perdu le contrôle de la situation, vos enfants ne vous écoutent pas ou plus, vous avez des difficultés à asseoir votre autorité.

Adulte

2018-09-26T21:50:15+02:00

Pourquoi consulter un thérapeute

Parce que vous rencontrez des difficultés que vous ne parvenez plus à surmonter seul. Parce que celles-ci vous empêchent alors de vivre. Parce que vous souhaitez prendre du recul sur vous-même et comprendre ce qui vous anime ou vous fait souffrir. Parce que vous ne trouvez plus, ou n’avez jamais trouvé un équilibre qui vous permette de vous sentir bien, en accord avec vous-même.

Les raisons qui conduisent un jour à avoir besoin de prendre du recul sur soi, d’exprimer la difficulté de son vécu, ou bien sa souffrance auprès d’un thérapeute, sont multiples et propres à chaque histoire. Les motifs de consultation sont donc variés:

Anxiété, Angoisse

Troubles de l’humeur, dépression, idées noires, repli sur soi

Manque de confiance en soi, profonde timidité, peur handicapante du jugement

Douleurs et expression psychosomatique

Troubles des conduites alimentaires

Troubles du sommeil

Addictions

Phobie

Adolescent

2017-09-10T23:57:55+02:00

Quand tu seras grand…

L’adolescence est moment particulier que chacun traverse, avec plus ou moins de fracas. Les relations avec les parents sont souvent mises à mal, l’autorité parfois bravée. S’il n’est pas facile d’être parent d’un adolescent, sachez qu’il est encore plus difficile d’être un adolescent.

Assoiffé par la liberté, le désir d’acquérir une certaine autonomie, et à la fois terrifié par les nouvelles responsabilités qui lui incombent et cet avenir qu’il doit construire, l’adolescent oscille entre dépendance et émancipation. Emporté par la puberté et la décharge d’hormones qui l’accompagne, il doit s’approprier ce nouveau corps qui se dessine petit à petit sous ses yeux. Il est en train de faire le deuil de l’enfance, de l’innocence et du confort qui l’accompagnent. Douloureusement, il se détache du monde infantile, pour s’approprier son avenir, s’aventurer à l’extérieur du cocon que constituait jusque-là sa famille pour investir la sphère sociale.

Pour se construire en tant qu’individu propre, futur adulte, il a besoin de se détacher des modèles que furent jusqu’ici ses parents. Il va alors choisir ses propres modèles, défendre avec vigueur ses propres idéaux et son jugement de valeurs. Véritable chrysalide, la fragilité de ce nouvel être en devenir le pousse parfois à faire preuve d’intransigeance, d’intolérance, d’excessivité voire d’agressivité.

Cette période, si troublante, plonge parfois l’adolescent dans un profond mal être qui peut s’exprimer de différentes manières :

 

Anxiété, Angoisse

Troubles de l’humeur

Solitude, Repli ou Sentiment d’isolement

Sentiments dépressifs, idées noires ou suicidaires

Manque de confiance en soi et d’Estime de soi, Timidité excessive

Troubles du comportement, Violence, Conduites à risque, Actes Délictueux

Phobie scolaire, Harcèlement à l’école, Echec scolaire

Troubles des conduites alimentaires

Troubles du sommeil

Addictions

Bébé et Périnatalité

2017-09-10T23:58:42+02:00

Naître et grandir, une aventure qui n’est pas de tout repos

Si les peluches, les doudous et la tendresse font partie de son monde et l’enveloppe dans un cocon douceur,  la vie d’un bébé n’est pas si douce et reposante qu’il y paraît.

Pour grandir, un enfant va traverser différentes périodes de crises, qui vont rythmer son développement. Au cours de celles-ci, il va devoir abandonner un confort acquis, dont il disposait jusque-là, pour s’aventurer vers de nouveaux apprentissages et de nouvelles acquisitions qu’il sera fier de maîtriser. La première de ces périodes critiques est la naissance.

En effet, jusqu’à ce qu’il voit le jour, l’enfant est dans le confort du ventre de sa mère. Il ne fait qu’un avec elle et est protéger par cette enceinte, véritable forteresse à l’épreuve de toutes agressions extérieures. L’enfant ne connait ni la faim, ni la soif, ni le froid comme nous les connaissons. Il est bercé par les mouvements de sa mère, enveloppé par le liquide amniotique qui amorti la moindre secousse et l’effet de l’apesanteur. Mais vient le moment où il n’a plus d’autre choix que celui de venir au monde. Il doit conquérir ce nouvel environnement avec les moyens qui sont les siens. Il va devoir apprivoiser de nouvelles sensations et surmonter les peurs que cette étape suscite en lui.

Viendra ensuite le moment du sevrage, crise essentielle qui lui permettra d’accéder à une alimentation diversifiée, de nouvelles saveurs, de nouvelles textures et de nouveaux plaisirs. Petit à petit, il va apprendre à se séparer de ses parents, source de sécurité, pour explorer et découvrir ce qui l’entoure. Puis, viendra l’acquisition du langage, de la marche, de la propreté…étapes décisives pour entrer ensuite à l’école.

Grandir n’est donc pas de tout repos, il arrive que certains bébés aient besoin d’un accompagnement pour surmonter les angoisses ou les souffrances qu’induisent ces périodes de crises. Ils peuvent exprimer cette difficulté de façon très différentes :

Pleurs excessifs

Trouble du Sommeil,

Trouble de l’alimentation, Reflux gastro-oesophagien, vomissements

Retard psychomoteur, Hyper ou Hypotonie

Repli ou Agitation excessive…

 

Le travail thérapeutique avec le bébé se fait obligatoirement en présence, d’au moins, un des parents. Ces derniers vont notamment pouvoir retracer l’histoire de l’enfant, du désir de conception au surgissement de la problématique.

Enfant

2017-09-10T23:57:22+02:00

Apprendre à devenir grand

 Après avoir traverser les étapes de la petite enfance, le voici en âge d’aller à l’école pour continuer à nourrir sa curiosité et son savoir sur le monde qui l’entoure.

Anxiété, Angoisse

Trouble du Sommeil

Trouble de l’alimentation

Énurésie ou Encoprésie

Troubles du comportement, agressivité, comportement violents, repli

Manque de confiance en soi, timidité excessive

Troubles du langage

Difficultés scolaires

Phobies

Le travail thérapeutique avec les enfants diffère de celui effectué par les adultes. Il s’articule principalement autour d’échanges ludiques. En effet, l’enfant qui ne maîtrise pas aussi bien le langage qu’un adulte, va s’exprimer différemment, notamment à travers le jeu, le dessin, la pâte à modeler et autres matériaux qui font partie de son monde à lui. Il utilise ses propres outils pour communiquer à sa façon ses questionnements, ses peurs et ses souffrances.

Aller en haut